Préparer son départ

Recommandations aux voyageurs
Le poids en soute est de 2 valises de 23 kgs en classe éco sur Air France et 2 valises de 32 kgs en classe affaires. Pour les autres compagnies le poids total ne doit pas excéder 30 kgs. Sur les vols intérieurs à Madagascar, le poids est limité à 20 kgs.
Voyagez léger si possible, l’artisanat est très riche et vous reviendrez «plus lourd».

Prévoir des vêtements d’été en fibres naturelles (pantalons légers, bermudas, chemisettes ou T-shirts) et des chaussures confortables (paires de tennis ou sandales), un lainage pour l’avion, les soirées plus fraîches et les lieux climatisés, un vêtement de pluie (surtout de novembre à mars). Essayé de vous informez  sur le climat du pays, afin que vous puissiez savoir quel genre de vêtement emmené (ex : vêtement d’été ou d’hiver).

Vous pouvez emporter une ou deux «belles tenues décontractées» pour le dîner, le soir. Ne pas oublier crèmes solaires, maillots de bain, chapeau, lunettes de soleil, éventuellement un petit sac à dos. Comme pour tout voyage, nous vous conseillons d’éviter les «signes extérieurs de richesse» : bijoux, etc. Et pensez aux appareils photo et/ou caméscopes pour immortaliser les moments forts du voyage.

Formalités d’entrées
Le visa d’entrée et de séjour avec une entrée unique est délivré aux touristes soit par les représentations diplomatiques et consulaires malgaches, soit à l’aéroport ou au port de débarquement moyennant le paiement du droit correspondant.

Décalage horaire
+2 en hiver avec la France

Etiquette, tabous «fady» et interdits
Les Malgaches sont réputés pour leur pacifisme et leur grande tolérance. Ils sont fortement attachés à leurs us et coutumes, notamment dans les villages et communautés rurales. Attention toutefois au respect des traditions, notamment à celui dû aux personnes âgées ou considérées comme socialement supérieures, et à l’observation scrupuleuse des «fady», tabous et interdits encore en usage localement.
Il est conseillé de se renseigner préalablement et de les observer scrupuleusement. Certaines communautés, par exemple, n’apprécient pas que l’on caresse la tête des enfants. Avant toute prise de vue d’une personne ou d’un groupe de personnes, veillez également à en avoir demandé, au préalable, l’autorisation. Enfin, le nudisme sur les plages n’est pas autorisé en ville : un simple «lamba» ou paréo autour de son monokini ou de son bikini suffira alors à ne pas choquer la pudeur des Malgaches.